Posted on November 30, 2018 (updated: July 3, 2020)

David Suzuki Foundation, Ecojustice enter legal fight to support carbon pricing

Flooding and sandbags
Flooding and sandbags

OTTAWA — The David Suzuki Foundation and Ecojustice announced today that they will enter the legal battle over carbon pricing. Carbon pricing is a necessary part of Canada’s strategy to reduce greenhouse gas emissions and curb the negative environmental, physical and mental health effects caused by inaction on climate change.

The Foundation, represented by Ecojustice, has requested intervener status in a Saskatchewan court reference case concerning the federal price on carbon pollution. Ecojustice lawyers submitted the application on behalf of the David Suzuki Foundation today.

“Climate change is happening here and now, and it needs a fair and effective response,” David Suzuki Foundation science and policy director Ian Bruce said. “There is a consensus among Canadians on climate change and scientists are telling us that inaction is not an option. No jurisdiction can shirk its responsibility to act.”

The groups are filing in support of the federal law that ensures carbon pollution will be priced throughout the country. A coordinated effort will allow Canada to fulfil its commitment under the Paris Agreement and prevent premature deaths due to climate change. Saskatchewan has not put forward an adequate plan to address climate change and reduce its greenhouse-gas emissions. Instead, it is challenging the federal plan in court.

“Given the short window of time left to reduce greenhouse gas emissions, and how an altered climate will affect Canadians, climate change now constitutes a national emergency,” Ecojustice lawyer Joshua Ginsberg said. “Everyone in Canada deserves the security of safe climate, and no province should put that at risk through their inaction.”

The World Health Organization has declared climate change the biggest health threat of this century. Tackling it could be the greatest health opportunity. Earlier this week, a Canadian report from the leading medical journal The Lancet identified carbon pricing as an essential part of the prescription to address climate change and protect human health. Since greenhouse gas pollution and climate change know no boundaries, this requires a national response.

Saskatchewan’s reference case will be heard by the province’s Court of Appeal in February 2019. Ontario has launched a distinct reference case challenging the federal carbon pollution pricing plan, after cancelling its signature program to reduce greenhouse gas emissions. The cancelled Ontario cap and trade system would have complied with the federal standard. Ecojustice plans to request intervener status in the Ontario Case on behalf of the David Suzuki Foundation in December.

About:

The University of Ottawa and Ecojustice, Canada’s largest environmental law charity, are partners in the uOttawa-Ecojustice Environmental Law Clinic, a problem-based educational learning course designed to help train the next generation of environmental law and policy leaders.

The David Suzuki Foundation (davidsuzuki.org) is a leading Canadian environmental non-profit organization, collaborating with all people in Canada, including government and business, to conserve the environment and find solutions that will create a sustainable Canada through evidence-based research, public engagement and policy work. The Foundation operates in English and French, with offices in Vancouver, Toronto and Montreal.

 


La Fondation David Suzuki et Ecojustice s’engagent dans une lutte juridique en faveur de la tarification du carbone

Les organismes s’unissent afin de protéger la santé et la sécurité de toute personne au Canada

OTTAWA —La Fondation David Suzuki et Ecojustice ont annoncé aujourd’hui qu’elles se joindront à la bataille juridique pour défendre la tarification du carbone. Ce principe est un élément essentiel de la stratégie canadienne de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’atténuation des effets négatifs sur l’environnement, sur la santé physique et sur la santé mentale attribuables à l’inaction en matière de changements climatiques.

La Fondation, représentée par Ecojustice, a demandé d’obtenir le statut d’intervenant dans un renvoi porté devant une cour de la Saskatchewan concernant la tarification de la pollution par le carbone imposée par le gouvernement fédéral. Les avocats d’Ecojustice ont présenté leur demande au nom de la Fondation David Suzuki.

« Le réchauffement, c’est ici et maintenant, et ce problème exige une réponse équitable et efficace, a affirmé Ian Bruce, directeur, science et politique de la Fondation David Suzuki. Il existe au sein de la population canadienne un consensus au sujet des changements climatiques, et la communauté scientifique nous répète que l’inaction n’est pas une option. Aucun gouvernement ne peut se dérober à sa responsabilité d’agir. »

Les groupes appuient la loi du gouvernement fédéral qui exige qu’un prix sur la pollution par le carbone soit établi à travers le pays. Un effort concerté permettrait au Canada de respecter ses engagements en vertu de l’Accord de Paris et pourrait empêcher des décès prématurés attribuables aux changements climatiques. La Saskatchewan n’a pas présenté un plan adéquat de gestion des changements climatiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais conteste plutôt le programme fédéral devant les tribunaux.

« Étant donné le peu de temps qu’il reste pour s’attaquer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’ampleur avec laquelle les changements climatiques affecteront les Canadiens, ce problème constitue maintenant une urgence nationale, a ajouté Danielle Gallant, avocate au sein d’Ecojustice. Toute personne au Canada mérite de vivre en sécurité dans un climat stable, et aucune province ne devrait pouvoir mettre cela en péril à travers son inaction. »

Pour l’Organisation mondiale de la santé, les changements climatiques constituent la principale menace pour la santé de ce siècle, alors que de s’attaquer à ce problème pourrait représenter l’opportunité la plus importante en matière de santé. Plus tôt cette semaine, un rapport canadien publié dans la prestigieuse revue médicale The Lancet précisait que la tarification du carbone était un élément essentiel de la gestion des changements climatiques et de la protection de la santé des êtres humains. Puisque la pollution par les gaz à effet de serre et les changements climatiques ne connaissent pas de frontière, la réponse doit être nationale.

Le renvoi sera entendu par la Cour d’appel de la Saskatchewan en février 2019. L’Ontario a intenté un renvoi distinct contre le plan de tarification de la pollution par le carbone du gouvernement fédéral, après avoir annulé son propre programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de l’Ontario aurait pourtant permis de respecter les normes fédérales. Ecojustice prévoit demander un statut d’intervenant au nom de la Fondation David Suzuki dans le renvoi ontarien en décembre.

Join our newsletter

Get updates on the most pressing environmental issues delivered straight to your inbox.

Join our online community

Follow us on social media

60.5K

Likes


32.5K

Followers


4K

Followers